Forchino


Dès le début des années 80, Guillermo Forchino expérimente divers matériaux pour réaliser ses oeuvres en volume. Cette recherche commence à l’Ecole des Beaux-Arts de Rosario en Argentine et se poursuit au cours des trois années d’études de Restauration et Conservation des oeuvres d’Art suivies à l’Université de Paris-Sorbonne. Cette formation lui permet de découvrir et de connaître des techniques et matériaux anciens.

A la fin de ses études à Paris, il retourne en Argentine où il monte et dirige l’atelier de restauration des oeuvres d’art du Musée des Beaux Arts « Juan B.Castagnino » de la ville de Rosario. Il commence à créer des personnages faits de bandelettes en chiffons enroulées, réalisant les parties visibles du corps ( têtes et mains ) en papier mâché coloré à l’aide de pigments naturels et de cire.

Dès la fin des années 80, Forchino choisit la résine polyuréthanne pour créer des sculptures proches de l’univers de la bande dessinée.

Une suite de mises en scène drôles et insolites: un départ en vacances en voiture surchargée aux pneus dégonflés, un pick-up américain des années 50 bien fatigué, des engins de transport variés tels que bateaux, avions, motos ou… baignoires pour dictateur militaire ou autres personnages singuliers, tous traités avec humour et finesse et en leur conférant une âme. Guillermo Forchino vit et travaille à Paris dans son atelier à deux pas du cimetière du Père Lachaise.

Maintenant « The Comic Art of Guillermo Forchino » est accessible à un plus grand nombre d’amateurs, en éditions limitées et numérotées.

Cliquez ici pour regarder l’Interview du sculpteur Guillermo Forchino réalisé par Ivo Niehe, pour Tros TV show de la télévision hollandaise. La vidéo est en hollandais mais les entretiens sont en français.